L’origine des fanons

Une récente découverte a permis d’éclaircir le grand mystère de l’évolution des baleines.  En effet, les ancêtres des baleines à fanons, initialement dotés de dents, auraient développé, afin de se nourrir de très petites proies bien abondantes dans les océans, un système de succion. Ce système se serait peu à peu transformé en système de filtration dans lequel les fanons jouent le rôle de  filtres.

Photograph: Marx et al., 2016/Memoirs of Museum Victoria.

Le fossile a été découvert en 2014 dans l’état de Washington, aux États-Unis. Les scientifiques l’on surnommé Alfred. Il est âgé de 25 millions d’années et il appartient à un groupe de baleines éteint, les aetiocetidae. Les dents d’Alfred présentent des marques horizontales bien particulières. Pour les chercheurs, ces rayures s’expliquent par le frottement des dents contre les proies ou les sédiments aspirés à l’intérieur de sa bouche.

Credit photo/ Photographe: Marx et al., 2016/Memoirs of Museum Victoria

Alfred possédait donc des dents, aucune trace de fanons chez cet animal, mais il était passé à un mode d’alimentation intermédiaire entre la morsure et la filtration: la succion. Il aspirait ses proies en sortant sa langue puis en la rentrant rapidement afin de créer un courant rapide vers l’intérieur de la cavité buccale, comme le font les bélugas. Les dents, de moins en moins utilisées, auraient fini par disparaître, ouvrant la voie à l’apparition de fanons depuis la gencive.

 

Les différentes espèces de baleines ont évolué au fil de millions d’années en exploitant différentes ressources pour minimiser la compétition et optimiser leur consommation. Aujourd’hui, les baleines à fanons se nourrissent de petits animaux vivants en banc: poissons, krill et copépodes. Elles engouffrent de grandes quantités de ces petites proies.

Credit Photo / Photographe: Elsa Panciroli

Aussi, grâce à la technologie 3D, les scientifiques ont pu déterminer, à partir des ossements de son crâne, qu’Alfred mesurait seulement 3 m de long; une taille bien moins impressionnante que celle des baleines à fanons d’aujourd’hui. L’hypothèse suggérée est que, comme les fanons prennent énormément de place dans la bouche, l’évolution de la succion à la filtration aurait pu nécessiter une augmentation de la taille de ces animaux.

Sources:

Sur le site Baleines en direct

Sur le site du Museum Victoria

Sur le site The Guardian

Partenaires

  • logo-ammpa
  • logo-imata
  • logo-temana